Atomic

Atomic

Atomic Knowledge

Atomic Knowledge

Atomic Knowledge

Centralisez vos connaissances dans un second 🧠 numérique, faites des liens et libérez votre 🧑🏻‍🎨 !

Centralisez vos connaissances dans un second 🧠 numérique, faites des liens et libérez votre 🧑🏻‍🎨 !

Centralisez vos connaissances dans un second 🧠 numérique, faites des liens et libérez votre 🧑🏻‍🎨 !

text

text

text

Connaissez-vous un de ces 3 cas de figure ?

Connaissez-vous un de ces 3 cas de figure ?

J'oublie tout ce que je lis et regarde

Peut-être que vous adorez lire ou consommer du contenu, des vidéos ou des documentaires, mais qu'au bout d'1 mois ou 2, un ami vous demande "De quoi parlait le livre dont tu m'avais parlé encore ?"

Et là, vous êtes complètement perdu, vos idées sont vagues et vous vous éparpillez dans vos explications. Vous avez oublié ce que vous avez lu il y a seulement 1 mois.

J'oublie tout ce que je lis et regarde

Peut-être que vous adorez lire ou consommer du contenu, des vidéos ou des documentaires, mais qu'au bout d'1 mois ou 2, un ami vous demande "De quoi parlait le livre dont tu m'avais parlé encore ?"

Et là, vous êtes complètement perdu, vos idées sont vagues et vous vous éparpillez dans vos explications. Vous avez oublié ce que vous avez lu il y a seulement 1 mois.

J'oublie tout ce que je lis et regarde

Peut-être que vous adorez lire ou consommer du contenu, des vidéos ou des documentaires, mais qu'au bout d'1 mois ou 2, un ami vous demande "De quoi parlait le livre dont tu m'avais parlé encore ?"

Et là, vous êtes complètement perdu, vos idées sont vagues et vous vous éparpillez dans vos explications. Vous avez oublié ce que vous avez lu il y a seulement 1 mois.

📚 À 50 livres par an, il fallait que je trouve un nouveau moyen d’organiser mes notes

📚 À 50 livres par an, il fallait que je trouve un nouveau moyen d’organiser mes notes

En 2021, c’est la deuxième itération du confinement, je ne me sens pas à ma place dans ma vie, mes études, ma classe, mes projets, donc je passe beaucoup de temps à lire.

À l'époque, je prends déjà de notes, mais comme elles ne sont pas organisées et planquées dans un dossier obscur, je ne les relis jamais.

En fin de compte, j'oubliais ce que je lisais.

 

Alors au bout d'un moment, j'en ai eu marre, et je me suis mis en quête de la meilleure méthode de prise de notes. 

J’ai commencé à creuser dans toutes sortes de contenus : des livres en anglais, en allemand, les chaînes YouTube reculées, des blogs spécialisés et des podcasts.

 

La première brique de mon système fut le livre Get Things Done de David Allen. 

J’ai découvert pour la toute première fois cette idée du second cerveau. 

David enseigne comment gérer ses flux et comment décharger son premier cerveau des tâches répétitives. Ainsi, laisser de la place au cerveau biologique pour les tâches créatives.

Cette idée me plaisait énormément, car ça a renversé ma perspective sur la prise de notes : ce n’était plus une contrainte, comme en cours de français quand on gratte du papier…

Mais une habitude simple pour capitaliser sur mes lectures et libérer mon cerveau

 

Une fois cette première brique posée, je me suis demandé comment structurer ce second cerveau.

Je suis alors tombé sur un livre d'un universitaire inconnu qui décrivait une méthode de prise de notes surpuissante : Zettelkasten

Ce livre a totalement transformé ma vie.

 

La méthode Zettelkasten vient originellement d’un sociologue Allemand du XXème siècle très prolifique, Niklas Luhmann (1927-1998).

Luhmann avait une méthode complexe de prise de notes avec des cartes et des boîtes de carton.

Elle était complètement différente des méthodes de prise de notes classiques :

Au lieu de classer ses notes par thématique, par projet ou par contenu, il prenait des notes orientées concepts.

Je vous explique.

Quand il lisait un livre, un article ou une revue scientifique, il n’essayait jamais de faire un résumé du contenu.

Il se concentrait uniquement sur les concepts qui pouvaient lui être utiles. 

Il notait ainsi chaque concept qu’il rencontrait sur une petite fiche de quelques centimètres qu’il rangeait ensuite dans une boite en carton, sans catégorisation apparente.

Chaque concept avait droit à sa propre note, indépendante du contexte dans lequel il l’avait découvert.

Chaque note est marquée par des chiffres qui font références à d’autres fiches.

Ça lui permettait en fait de lier des concepts entre eux sans qu’ils n’appartiennent à la même thématique.

Il pouvait ainsi lier le concept d’égalité avec un concept de psychologie, s’il y voyait un lien intéressant à faire. Ou le concept de statut social avec la biologie.

Quand Luhmann entreprenait un nouveau projet comme la rédaction d’un article ou d’un livre, il pouvait piocher dans sa base de données à concepts densément connectés les uns aux autres.

Il pouvait ainsi créer des nouveaux contenus sans effort.

J’en étais alors persuadé ; ce système était le bon.

 

Cependant, le système de Luhmann n’était pas pratique : il demandait de faire les liens entre fiches avec un système de notation fait à la main. 

Il fallait donc que je trouve un moyen d’appliquer cette méthode au monde moderne.

Il me fallait le logiciel parfait. 

 

J’ai commencé à dresser une liste de critères importants pour moi.

Le premier fut la résilience. Il fallait que le logiciel formate mes notes dans un format universel et les stocke localement pour cultiver mon jardin intellectuel dans les années à venir.

Donc tout ce qui était Notion, Evernotes, OneNotes, etc… pouvaient immédiatement être rayés de ma liste.

C’est comme ça que j’ai fait la découverte du logiciel Obsidian, l’outil que j’utilise aujourd’hui pour abriter mon second cerveau. 

 

Ce logiciel a la particularité d’intégrer dans ses fonctionnalités la connexion entre notes.

Ainsi, je peux connecter mes concepts entre eux, faire des liens intellectuels et avoir de nouvelles idées.

Et tel des neurones qui se connectent entre eux, mon second cerveau numérique s’est construit :

Ceci est mon

second cerveau 🧠

Ça fait 3 ans que je teste, que j’itère, que je fais évoluer ma méthode, et je suis fier d'aujourd'hui vous présenter la méthode Atomic Knowledge :

📝 Le rôle d’Atomic Knowledge

📝 Le rôle d’Atomic Knowledge

Atomic Knowledge est un système qui apporte de la clarté, de la focalisation et de la profondeur dans nos connaissances. 

Soit un système qui : 

  • Nous permette de faire des liens entre concepts 

  • Nous force à les comprendre

  • Nous les fasse retenir

  • Nous libère de la charge mentale

  • Augmente notre capital intellectuel

  • et qui rend la création facile


Le but de cette formation est que vous en sortiez avec une méthode claire pour prendre des notes et gérer vos connaissances.

Oublie / surface / éparpillement

Oublie / surface / éparpillement

Oublie / surface / éparpillement

Apport de clarté par méthodes, outils et systèmes

Apport de clarté par méthodes, outils et systèmes

Apport de clarté par méthodes, outils et systèmes

Focalisation / paix / efficience / profondeur

Focalisation / paix / efficience / profondeur

Focalisation / paix / efficience / profondeur

🙅‍♂️ Atomic Knowldege n’est pas une formation prise de notes comme les autres.

🙅‍♂️ Atomic Knowldege n’est pas une formation prise de notes comme les autres.

En effet, ce n’est pas une formation micro qui vous apprend à gérer un outil de prise de notes.


Atomic Knowledge, c’est un système compréhensif qui vous apprend à gérer toute votre pensée. 

Je ne vais pas juste vous apprendre à gérer une application de prise de notes comme Evernotes, Notion ou Obsidian. 

Mon but n’est pas d’être dans le micro à vous dire “allez-y vous devez prendre vos notes comme ceci ou comme cela, c’est comme ça que marche l’interface, etc…” 

Non.


Mon but, c’est de vous donner un système global pour gérer vos connaissances, du moment où vous sélectionnez un contenu au moment où vous utilisez les notes de ce contenu dans un de vos projets. 

(Ou dans vos créations, si vous êtes créateur de contenu.)


Voilà à quoi ressemble le système : 

  1. Sélectionner les contenus à haut potentiel pour ne plus vous faire aspirer le cerveau par les plateformes de recommandation

  2. Concevoir des processus de capture quel que soit la source d’information reçue (vidéo, livre, radio, idée dans la douche, …) pour ne plus perdre une miette de ce que vous consommez

  3. Organiser vos notes orientées concepts à la place d’une catégorisation fixe afin d’augmenter votre capital intellectuel

  4. Faire maturer vos notes en les connectant entre elles, faire émerger de nouvelles idées et booster votre créativité

  5. Utiliser vos notes dans vos projets, créez facilement de nouveaux contenus à partir de vos notes en quelques minutes

1. La sélection

1. La sélection

Le cerveau humain est comme un muscle, si vous lui donnez de la junk food, il ne produira pas de bons résultats.

Dans Atomic Knowledge, on intentionalise notre consommation de contenu.

Par exemple, une des décisions que l’on prend, c’est de s’éloigner de toutes les plateformes de recommandation.

YouTube, Instagram, Tiktok, Twitter, … on s’en éloigne le plus possible !

On passe d’une consommation de YouTube tout le temps à une consommation où on ne consomme que notre propre fil d’actualité personalisé :

Pourquoi ?

Laisser les algorithmes vous suggérer des contenus, c’est comme remettre le choix de vos menus à McDo.

McDo s'en fout de vous, il veut juste vous rendre addict et rentable.

C'est pareil pour les algorithmes.

2. La capture

2. La capture

C’est tout ce qui va nous permettre d'importer des connaissances dans notre système.

Où que vous soyez et quel que soit le format de l’information, il faut que vous arriviez à capturer l’information rapidement et facilement.


Dans la formation, on va créer des systèmes pour chaque éventualité. :

  • Si je suis aux toilettes en train d’écouter un podcast

  • Si j’écoute France Inter dans la voiture

  • Si je suis en train de lire un livre avant de m’endormir


Et surtout : il ne faut pas que j’aie à me poser des questions à chaque fois.

Ha, mais où est-ce que je vais ranger ça ?” => NON, surtout pas !

J’ai des processus de capture définis en amont, simples et sans friction pour qu’en moins de 2 secondes, je puisse prendre des notes sur le contenu que je consomme.

Pour le processus de capture, j’utilise une application géniale :

Elle permet de : 

  • Créer un fil d’actualité personnalisé (que ça soit des articles de blog, des vidéos YouTube ou des Podcasts, des PDFs, … tout est dans un seul endroit)

  • Synchroniser la lecture de tous ses contenus : articles, vidéos, PDFs, Podcasts et même tes livres digitaux

  • Prendre des notes sur chacun des contenus que vous consommez (même des vidéos YouTube)

  • Synchroniser les notes automatiquement à Obsidian

  • Utiliser l’IA pour résumer un contenu

  • Demander à l’IA de vous expliquer un concept d’un article en termes plus simples pour augmenter ta compréhension

  • Demander à l’IA de vous poser des questions sur le contenu pour faire évoluer ta pensée

3. L’organisation et la maturation de ses notes

3. L’organisation et la maturation de ses notes

La déconstruction s’inscrit dans un nouveau paradigme de prise de notes. 

En effet, dans Atomic Knowledge, on ne classe surtout pas les notes par dossiers ou par thème.

On prend des notes orientées concepts.

Et ça change absolument tout

 

Le paradigme de prise de note classique (qu’on nous apprend à l’école) c’est :

  1. Je lis un livre et je note mes impressions, les citations, les concepts intéressants. Tout ça de façon linéaire dans un fichier comme Word ou Google Docs.

  2. En résultat, je vais avoir un ensemble de mots, d’impressions, un pêle-mêle d’idées que je recrache de ce livre. 

  3. Ça donne un ensemble confu de notes prises au vol comme ça :

Highlights

Copywork is one method for revealing a hidden formula, but it's far from the only approach. Another, popular among nonfiction writers, is to leaf through the endnotes section at the back of a book and examine the original sources an author used to construct their piece. (Location 271) the world's most popular stories-including those featured in the Bible, literary classics, and blockbuster films-fit neatly into one of six trajectories: Rags to Riches (a rising emotional arc) Riches to Rags (a falling emotional arc) Man in a Hole (a fall followed by a rise) Icarus (a rise followed by a fall) Cinderella (rise, fall, rise) Oedipus (fall, rise, fall) (Location 291) Business Blueprint Introduce a proven product into a new market POSSIBLE APPLICATIONS: What cuisines, beverages, or desserts are popular near me that | can introduce elsewhere? What physical products are popular near me that I can introduce elsewhere? What services are popular near me that I can introduce elsewhere? Then, of course, there is the flip side of this equation: What cuisines, beverages, or desserts are popular elsewhere that I can introduce near me? What physical products are popular elsewhere that I can introduce near me? What services are popular elsewhere that I can introduce near me? (Location 399)

Highlights

Copywork is one method for revealing a hidden formula, but it's far from the only approach. Another, popular among nonfiction writers, is to leaf through the endnotes section at the back of a book and examine the original sources an author used to construct their piece. (Location 271) the world's most popular stories-including those featured in the Bible, literary classics, and blockbuster films-fit neatly into one of six trajectories: Rags to Riches (a rising emotional arc) Riches to Rags (a falling emotional arc) Man in a Hole (a fall followed by a rise) Icarus (a rise followed by a fall) Cinderella (rise, fall, rise) Oedipus (fall, rise, fall) (Location 291) Business Blueprint Introduce a proven product into a new market POSSIBLE APPLICATIONS: What cuisines, beverages, or desserts are popular near me that | can introduce elsewhere? What physical products are popular near me that I can introduce elsewhere? What services are popular near me that I can introduce elsewhere? Then, of course, there is the flip side of this equation: What cuisines, beverages, or desserts are popular elsewhere that I can introduce near me? What physical products are popular elsewhere that I can introduce near me? What services are popular elsewhere that I can introduce near me? (Location 399)

Highlights

Copywork is one method for revealing a hidden formula, but it's far from the only approach. Another, popular among nonfiction writers, is to leaf through the endnotes section at the back of a book and examine the original sources an author used to construct their piece. (Location 271) the world's most popular stories-including those featured in the Bible, literary classics, and blockbuster films-fit neatly into one of six trajectories: Rags to Riches (a rising emotional arc) Riches to Rags (a falling emotional arc) Man in a Hole (a fall followed by a rise) Icarus (a rise followed by a fall) Cinderella (rise, fall, rise) Oedipus (fall, rise, fall) (Location 291) Business Blueprint Introduce a proven product into a new market POSSIBLE APPLICATIONS: What cuisines, beverages, or desserts are popular near me that | can introduce elsewhere? What physical products are popular near me that I can introduce elsewhere? What services are popular near me that I can introduce elsewhere? Then, of course, there is the flip side of this equation: What cuisines, beverages, or desserts are popular elsewhere that I can introduce near me? What physical products are popular elsewhere that I can introduce near me? What services are popular elsewhere that I can introduce near me? (Location 399)

Finalement, ce qu’il s’est passé quand je l’ai recraché, c’est que la plupart du temps, j’ai recopié ce qui était marqué. J’ai donné 2-3 avis, mais j’ai complètement oublié ce que j’avais dit.

Et ces notes, où vais-je les ranger ?

Dans le dossier dont la thématique se rapproche le plus du sujet de ma note (permaculture, business, etc.)

 

Résultat ? 

Je ne rouvrirai JAMAIS cette note.

Et le fait de faire cette note ne m’a pas aidé à mieux comprendre les concepts, parce que je les ai recopiés et je les ai oubliés la seconde d’après. 

Je ne les ai même pas mémorisés parce que je ne suis pas revenu plusieurs fois sur la note. 

Et il n’y a pas vraiment de valeur qui a été créée parce que tous les concepts intéressants sur ce livre sont coincés à l’intérieur de la note du livre.

Autrement dit, je n’ai créé aucune valeur et j’ai perdu du temps.

 

Avec Atomic Knowledge, on prend les choses à l’envers : au lieu de prendre des notes qu’on catégorise par thématique, on prend des notes orientées concepts qu’on pourra ensuite connecter à autant de thématiques que l’on veut.

Ça veut dire quoi ? 

Au lieu de prendre des “simples” notes, on va se poser la question : Quels sont les concepts intéressants que je suis en train de lire ?

Pour ensuite donner à chaque concept sa propre note ! 

Si je lis un livre sur la permaculture, au total, il y aura peut-être 20 concepts dans ce livre-là.

  • Le concept de retourner la terre avec une grelinette

  • Le concept de rotation des cultures sur une parcelle

  • Le concept d’équilibre carbone - azote dans le sol

Je vais prendre chaque concept et je vais lui donner sa propre note.

📖

Retourner la terre avec une grelinette

📝

Rotation des cultures sur une parcelle

📝

Equilibre carbone azote dans le sol

📝

Toutes ces notes, je vais les ranger dans mon dossier unique nommé (sobrement) “Notes”. 

C’est mon dossier unique qui reprend TOUTES mes notes. Peu importe le thème, le concept ou l’utilité future de la note. 

Je mets TOUT au même endroit.

 

Donc je vais avoir un dossier avec les notes du livre que je viens de lire, mais aussi avec les centaines d’autres notes que j’ai prises par le passé dans des livres, des articles, des vidéos et des idées.

Et toutes mes notes sont structurées de la même manière dans le même dossier, sans aucune séparation.

Avant, mes notes étaient coincées dans une note par contenu. C’était impossible de la connecter à d’autres notes. 

Aujourd’hui, elles sont dans un même dossier et peuvent être connectées à d’autres. 

 

Pourquoi ?

Car un jour, une idée sur la permaculture pourra rencontrer une idée sur le business et faire une nouvelle idée.

🌳

🌳

Permaculture

Permaculture

+

+

💼

💼

Business

Business

=

=

🌍

🌍

Economie Bleue

Economie Bleue

Puis un autre jour, une idée sur l’art pourra rencontrer une idée sur le marketing et donner naissance à une idée sur le marketing créatif.

C’est ce genre de connexions-là qu’on va venir chercher avec le système.


Atomic Knowledge te permet de créer des nouvelles idées grâce à une connexion entre plusieurs idées ou concepts.


On passe d’un système Top - Bottom (catégorie => note) qui appauvrit les idées.

⚖️ Droit

🌍 Géopolitique

🌱 Permaculture

💼 Entrepreneuriat

📈 Marketing

🛖 Tiny House

À un système Bottom - Up (Note => Catégories) qui enrichit les idées.

Des nouvelles idées émergent car il y a de la sérendipité programmée dans notre système.

Chaque point du cerveau est une note d’un concept.

Une note permanente = un concept. 

En les liant, on réplique le processus cognitif de notre cerveau.

Par exemple, cette note permanente parle du concept du biais de confirmation en psychologie :

Biais de confirmation

Source :

Le Cygne Noir

24

Source :

Influence et manipulation

32

Auteur :

Nassim Taleb

24

Auteur :

Robert Cialdini

23

Date :

2019

Le biais de confirmation fait en sorte qu'on ne va voir que les informations qui confirment nos croyances établies. Ou du moins elles vont passer plus facilement notre filtre. Tandis que les informations contraires à notre point de vue vont renforcer notre croyance que le camp adverse qui pense différemment a tort.

Pour appliquer cela au marketing, on peur utilier les stéréotypes dans son message :

  • Les voitures allemandes sont fiables

  • Made in france = bonne qualité

  • Les marketeurs sont des escrocs

De Hans Rosling dans 3 GARDEN/Notes/Fastfulness (22) : "Chaque fois que les gens réfléchissent, conjecturent ou s'informent sur le monde, ils s'orientent en fonction de leur vision du monde. Dès lors, si votre vision est fausse, alors vos opinions seront systématiquement fausses."

Biais de confirmation

Il faut bien faire la différence entre ce qui est observé et ce qui existe Sinon, on peut facilement être aveugle aux Le Cygne Noir et souffrir d'arrogance épistémique

Biais de confirmation

Source :

Le Cygne Noir

24

Source :

Influence et manipulation

32

Auteur :

Nassim Taleb

24

Auteur :

Robert Cialdini

23

Date :

2019

Le biais de confirmation fait en sorte qu'on ne va voir que les informations qui confirment nos croyances établies. Ou du moins elles vont passer plus facilement notre filtre. Tandis que les informations contraires à notre point de vue vont renforcer notre croyance que le camp adverse qui pense différemment a tort.

Pour appliquer cela au marketing, on peur utilier les stéréotypes dans son message :

  • Les voitures allemandes sont fiables

  • Made in france = bonne qualité

  • Les marketeurs sont des escrocs

De Hans Rosling dans 3 GARDEN/Notes/Fastfulness (22) : "Chaque fois que les gens réfléchissent, conjecturent ou s'informent sur le monde, ils s'orientent en fonction de leur vision du monde. Dès lors, si votre vision est fausse, alors vos opinions seront systématiquement fausses."

Biais de confirmation

Il faut bien faire la différence entre ce qui est observé et ce qui existe Sinon, on peut facilement être aveugle aux Le Cygne Noir et souffrir d'arrogance épistémique

Biais de confirmation

Source :

Le Cygne Noir

24

Source :

Influence et manipulation

32

Auteur :

Nassim Taleb

24

Auteur :

Robert Cialdini

23

Date :

2019

Le biais de confirmation fait en sorte qu'on ne va voir que les informations qui confirment nos croyances établies. Ou du moins elles vont passer plus facilement notre filtre. Tandis que les informations contraires à notre point de vue vont renforcer notre croyance que le camp adverse qui pense différemment a tort.

Pour appliquer cela au marketing, on peur utilier les stéréotypes dans son message :

  • Les voitures allemandes sont fiables

  • Made in france = bonne qualité

  • Les marketeurs sont des escrocs

De Hans Rosling dans 3 GARDEN/Notes/Fastfulness (22) : "Chaque fois que les gens réfléchissent, conjecturent ou s'informent sur le monde, ils s'orientent en fonction de leur vision du monde. Dès lors, si votre vision est fausse, alors vos opinions seront systématiquement fausses."

Biais de confirmation

Il faut bien faire la différence entre ce qui est observé et ce qui existe Sinon, on peut facilement être aveugle aux Le Cygne Noir et souffrir d'arrogance épistémique

Et chaque note est densément connectée avec d’autres notes (mots en bleu).

Par exemple, le biais de confirmation (note) est connecté à l’arrogance épistémique (note) car j'y ai trouvé un lien logique.

C’est le biais de confirmation qui amène progressivement à l’arrogance épistémique (le fait d’être sur-confiant dans son domaine d’expertise).


Comme mes notes sont connectées et forment un réseau complet du savoir, elles ne restent pas cloisonnées dans un dossier qu’on ne rouvrira jamais.

Pour chaque note, je la lie avec des concepts qui peuvent s’y rapporter. 

  • Je contextualise avec des métadonnées

  • J’illustre avec des exemples

  • Je fais des liens logiques


Ainsi je sors de cette pauvreté des notes que j’avais avec des notes cloisonnées par thématiques. 

Je maîtrise chaque concept sur le bout des doigts car je les ai renommés, réécris avec mes propres mots, illustrés avec des exemples et liés à d’autres concepts. 


En faisant sortir les notes de leur thématique, je crée de la richesse intellectuelle. 

Et j'augmente ainsi mon propre capital intellectuel.

Si quelqu’un me pose une question sur un sujet que j'ai annoté, je pourrai expliquer les concepts sans difficulté.

Et surtout, ce qui est génial, c’est qu’avec ce nouveau paradigme, je crée sans effort :

4. La création : utiliser ses notes dans ses projets et devenir prolifique

4. La création : utiliser ses notes dans ses projets et devenir prolifique

La plupart des gens partent de 0 quand ils veulent créer un nouveau contenu.

Ils ouvrent Google Docs et intitulent le document : “nouvelle vidéo”, “mémoire”, “article sur X”ou “livre sur Y”.

Puis regardent le curseur clignoter…

Finalement, ils se mettent à chercher un bon sujet.

Quand ils en ont trouvé un, ils entreprennent de longues recherches.

Ensuite, ils essayent de reformuler ce qu’ils ont lu dans leurs propres mots.

Mais finissent bien souvent par créer un contenu qui ressemble fort à ce qui existe déjà.

 

Au bout du compte, ils travaillent pendant de longues heures sans être vraiment fier de leur travail.

Car ils n’ont rien créé de nouveau.

C’est plus un mish-mash de ce qui existe déjà, en paraphrasant légèrement.

Et si après, ils doivent recréer un nouveau contenu, un nouveau mémoire ou une nouvelle vidéo YouTube, ils doivent recommencer tout ce processus de recherche et de création de 0. 

Ils ne capitalisent pas sur leurs recherches.

Alors qu’ici, on fait tout l’inverse.

 

Atomic Knowledge se base sur 2 postulats :

  1. Le résultat de la production dépend directement du travail que l’auteur va faire avant même de choisir le sujet. Donc le travail de recherche, je le fais au quotidien quand je consomme du contenu qui m’intéresse.

  2. Un bon système est un système dans lequel on peut avoir confiance. C’est un système qui nous enlève le fardeau de devoir nous rappeler des moindres détails dans notre tête pour libérer notre esprit à des tâches plus importantes comme la réflexion, la création et l’écriture.


Maintenant, j’ai un second cerveau de +3000 notes.

Quand je veux créer un nouveau contenu, je n’ai qu’à naviguer simplement dans mon système sur des sujets liés à mon contenu.

Et une fois que j’ai mon sujet, j’ai simplement à trier à travers l’abondance de concepts que j’ai à ma disposition pour mon contenu.

 

Dans la formation complète Atomic Knowledge, je vous montre sur mon écran comment je fais pour créer un contenu à partir de mon second cerveau.

Pour vous en donner un aperçu rapide, voici le mode opératoire.

 

Exemple : créer un contenu vidéo sur la permaculture

  1. J'ouvre une note que j’appelle “une note de contenu”.

  2. Sur le côté droit d’Obsidian, je peux faire une recherche “permaculture” et voir toutes les notes qui mentionnent le mot.


Ainsi, je peux essayer de voir s’il n’y a pas un angle intéressant à utiliser pour ma vidéo.


Dans Obsidian, voici ce que ça donne :

Linked mentions

66

Toujours mettre en relation une donnée avec d'autres

1

МОС : [[

PERMACULTURE

]] - [[ÉCOLOGIE]]

Risque = danger x exposition au danger

1

МОС : [[

PERMACULTURE

]] - [[ÉCOLOGIE]]

Problème du système économique

1

МОС : [[

PERMACULTURE

]]

Pourquoi on ne peut pas voir la réalité à cause de nos biais

1

МОС : [[

PERMACULTURE

]] - [[ÉCOLOGIE]]

Pourquoi 0 émission de CO2

1

МОС : [[

PERMACULTURE

]] - [[ÉCOLOGIE]]

Planter des arbres pour combattre le changement climatique

2

МОС : [[

PERMACULTURE

]] - [[ÉCOLOGIE]]

МОС : [[

PERMACULTURE

]] - [[ÉCOLOGIE]]

3. Je fais le sommaire de mon contenu en ajoutant successivement les différentes notes qui me semblaient pertinentes.


Par exemple, j’ai lié le concept de permaculture avec le concept de la pyramide de Maslow.

Pourquoi ? J’avais envie d’explorer comment la permaculture peut nous aider dans nos besoins primaires comme s’alimenter et se chauffer.

Je n'ai plus qu'à réécrire le début pour accrocher le lecteur.Polir certaines parties afin de les rendre plus digestes.

Et tadaam, ma vidéo est faite.

Plan

La permaculture

3

La pyramide de Maslow

3

Logement

Chauffage et climatisation pour le changement climatique

2

L'écologie dans l'industrie lourde

2

Alimentation / eau

Pourquoi il faut changer le modèle actuel

De ferme autosuffisante à entreprise agroalimentaire

2

La réalité des plantes annuelles

2

Pourquoi il faut changer le modèle actuel

Cultures ligneuses

2

L'autonomie alimentaire

2

Les cultures pérennes

2

Pour l’écriture de mon livre ?

Pareil, j’ai simplement mis tout ce que je voulais communiquer dans mon sommaire en faisant glisser mes notes successivement.

Introduction et bénéfices du processus

Introduction

Pourquoi avoir un système de gestion de connaissances

Le succès est le résultat d'un bon système

4

Il ne faut jamais attendre d'avoir du temps

7

La décomplexification

3

Système ouvert

10

Les caractéristiques d'un bon système en général

Les caractéristiques d'un bon système

3

Une structure vs un plan sur le futur

4

Actions à faire en fonction de l'émotion actuelle

4

Niveau d'énergie en fonction de la journée

6

Ne pas changer le type d'attention durant une période de travail

4

La productivité et qualité du travail diminuent avec le multitasking

5

Pouvoir changer d'attention rapidement

4

Il faut garder une structure simple

3

Comment garder le contrôle

4

Un système efficace doit être holistique

7

Un système ne peut être séparé de son environnement

4

Ce que ça va changer dans la création d'avoir un bon système

Le changement de perspective de l'écriture avec un zettelkasten

5

Le mode d'écriture classique

4

Le mode d'écriture avec un zettelkasten

3

C’est comme ça aussi que je conçois mes formations et mes articles de blog :

Étape 1 : Avoir une vision claire du système

Comprendre le Flow global des connaissances dans le système

1

Comprendre la philosophie du système

2

Étape 2 : Créer son système sur son ordinateur

Installer Obsidian et créer ses dossiers rudimentaires

1

Apprendre à utiliser Obsidian

2

Étape 3 : Commencer à alimenter le système

Importer ses vieilles notes

1

Mettre en place des processus de capture

1

Apprendre à utiliser Readwise Reader

Créer son flux de connaissances

Complément : Apprendre à utiliser Zotero et à faire des bibliographies

Mettre en place une stratégie d'acquisition des connaissances

1

Dans cette étape, il faut apprendre à surmonter ses doutes et à laisser tomber la perfection. Nous sommes dans un jardin chaotique, pas dans un palais.

Étape 4 : Maturation des notes

Choisir le bon format pour prendre des notes

1

Comprendre l'idée principale de la déconstruction

1

Déconstruire ses notes littéraires

1

Comprendre la structure des notes permanentes dans Obsidian

1

Connecter ses notes permanentes avec des liens utiles

1

🖥️ Avec quels logiciels mettre ce système en place ?

🖥️ Avec quels logiciels mettre ce système en place ?

Il y a 2 logiciels que j’utilise dans mon système : 

1. Le logiciel pour la capture de notes sur les contenus que je consomme, je le présente en détails dans la formation.

On verra également d’autres processus de capture que j’utilise au quotidien.

2. Obsidian pour la création de mon second cerveau


La magie du système, c’est que le logiciel de capture est connecté à Obsidian. Toutes les notes que vous prenez de vos articles, de vos vidéos, de vos podcasts, des PDFs ou des livres que vous consommez se synchronisent automatiquement sur Obsidian.


Ces notes brutes vont se mettre automatiquement dans votre dossier “À traiter” sur Obsidian, et vous n’aurez qu’à traiter ces notes brutes pour les transformer en notes permanentes.

⚠️ Disclaimer : mon système n'est pas le plus facile

⚠️ Disclaimer : mon système n'est pas le plus facile

Clairement, mon système n’est pas le plus beau, ni le plus simple à mettre en place. 

Je n'ai pas de super base de données comme Notion.

Je n'ai pas des fonctions de collaboration avancées comme Google Docs.

Je n'ai pas de capture web comme Evernotes.

Mais c’est volontaire.

 

J’ai fait des choix pour que mon système :

  1. Soit le plus résilient possible

J’ai fait le choix de ne pas aller le stocker sur Notion ou Evernotes ou d’autres stockages en ligne détenus par des sociétés privées. Je veux que mon savoir soit encore disponible dans 40 ans. Je veux que d’ici-là, j’alimente encore mon système avec les nouveaux livres que je serai en train de lire.

Obsidian stocke tout dans un fichier universel sur mon ordinateur gratuitement. Donc, je suis en contrôle de mes connaissances

 

     2. Aie de la friction

En ajoutant de la friction, j’augmente la qualité des informations dans mon système. J’évite de noyer les connaissances importantes dans un amas de trucs que j’ai capturés car “c’est facile”. Ce faisant, j’augmente ma compréhension des concepts et les mémorise mieux.

Je ne veux surtout pas avoir des notes toutes faites par une IA où je n’ai rien dû faire pour les obtenir. Ce système n’a pas d’intérêt si je ne travaille pas pour retenir et maîtriser ces notes.

Prendre des notes, ça prend du temps, mais ne pas en prendre, c'est perdre son temps.

Voici quelques cas d’usage d’élèves d’Atomic Knowledge

Voici quelques cas d’usage d’élèves d’Atomic Knowledge

Créer des nouvelles recettes de cuisine :

"Je suis un passionné de cuisine et je cherchais une solution pour créer rapidement des nouvelles recettes en fonction de ce que je veux faire et des caractéristiques des produits, sans avoir à trop me prendre la tête. Je fais donc des liens entre les ingrédients et les techniques. En notant rapidement des alliances (les miennes, celles des autres) qui fonctionnent bien, je créé rapidement des plats à tester…

Décharger son cerveau en surchauffe :

"J'ai la tête trop pleine, je me réveille la nuit avec ce hamster qui trotte à fond dans ma spirale à idées... Je crée aussi du contenu sur Youtube et j'écris des livres blancs. Cette solution de tout stocker au fur et à mesure est en même temps tellement évidente... qu'il m'a fallu prendre une formation pour la mettre en œuvre ha ha ha !"

Changer sa façon de retenir et de lire des livres :

"Ça fait des années que jaccumule de l'information sans vraiment pouvoir capitaliser ou même en tirer de nouvelles perspectives. Je ne calcule pas le nombre d'heures qui ont été gaspillées à juste consommer. Mon Onenote regorge de liens et d'articles accumulés au fil des années…

En réalité Atomic Knowledge peut vous aider pour tout ce qui est créatif :

En réalité Atomic Knowledge peut vous aider pour tout ce qui est créatif :

🧑🏻‍💻 Programmation

  • Créez des fiches pour différents concepts de programmation, langages, frameworks, bibliothèques, bonnes pratiques, problèmes courants, etc.

  • Utilisez des références croisées pour lier les fiches qui traitent des sujets similaires ou qui ont des dépendances entre elles.

🌱 Jardinnerie

  • Créez des fiches pour différentes plantes, techniques de culture, astuces et conseils.

  • Utilisez des références croisées pour relier les fiches entre elles, par exemple en établissant des liens entre les plantes qui se complètent ou les méthodes de lutte contre les ravageurs.

🎨 Peinture

  • Capturez des idées de composition, des techniques de peinture, des palettes de couleurs, des inspirations artistiques, etc., sur des fiches individuelles.

  • Établissez des liens entre les fiches qui partagent des concepts similaires ou des styles artistiques connexes.

✍️ Écriture

  • Créez des fiches pour les techniques de rédaction, les astuces pour la rédaction persuasive, les exemples de bons textes, les auteurs inspirants, etc.

  • Utilisez des références croisées pour associer des fiches qui traitent de sujets connexes ou qui peuvent être utilisées ensemble dans un contexte spécifique.

📊 Entrepreneuriat

  • Capturez des idées commerciales, des modèles de revenus, des études de marché, des conseils de gestion, des exemples de réussite entrepreneuriale, etc., sur des fiches individuelles.

  • Établissez des liens entre les fiches qui traitent de stratégies similaires, de cas d'étude pertinents ou de ressources utiles.

🏠 Atomic Knowledge : une formation pour répliquer le système chez vous

🏠 Atomic Knowledge : une formation pour répliquer le système chez vous

La formation Atomic Knowledge est une méthode qui vous apprend à répliquer ce système que j’ai peaufiné depuis 3 ans directement chez vous.


On verra ensemble : 

  1. Comment sélectionner les contenus à haut potentiel

  2. Comment capturer les informations intéressantes et mettre en place des processus de capture

  3. Comment installer et utiliser Obsidian en détails

  4. Comment organiser vos notes

  5. Comment faire maturer vos notes avec la méthode Zettelkasten

  6. Comment créer en faisant émerger de nouvelles idées

La formation vous prend par la main pour mettre en place tout ce système étape par étape. 


Elle est simple à suivre et permet d’avoir un système de gestion des connaissances résilient et long terme mis en place sur votre ordinateur - prêt à être alimenté pour les décennies à venir.

Le programme de la formation

Le programme de la formation

Étape 1 : La vision globale du système

  • La vision macro du système pour ne plus jamais tomber dans le piège de croire que tout va changer avec la nouvelle app de productivité ou une morning routine

  • Présentation des 4 processus de capture sans friction pour ne jamais plus manquer un seul concept intéressant (même quand vous êtes frappé par une idée en voiture)

  • Les outils à mettre en place pour capturer vos notes d’articles, de vidéos, de podcasts, de PDFs, de livres numériques, d’idées et même de conversations entre amis.

  • La puissance du filtre “permanent/temporaire” pour ne garder dans votre dossier “Notes” que l’or brut de votre savoir, celui qui vous servira durant toute votre vie

  • Un exemple concret : de la consommation du contenu à la création d’une note permanente (l’or pur de votre savoir)

  • La philosophie contre-courant de la gestion des connaissances atomiques pour se créer un capital intellectuel solide à long terme


Étape 2 : Comment créer le système sur son ordinateur

  • Comment configurer votre coffre Obsidian dans lequel vous rangerez toutes vos notes durant les 20-30-40 prochaines années et où le stocker (cloud, local, …)

  • Pourquoi vous devez clairement définir chaque processus de capture avant de commencer à consommer du contenu

  • Comment structurer son coffre et ses fichiers dans Obsidian pour une utilisation facile qui ne demande AUCUNE réflexion lors d’une prise de note

  • Comment structurer son coffre SI vous suivez la méthode PCRAG dans la formation Atomic Timing

  • La différence entre une architecture top-bottom et bottom-up des fichiers : pourquoi la méthode de prise de note de l’école est catastrophique et ne crée pas de valeur

  • Pourquoi la méthode Atomic Knowledge vous permet de créer de la sérendipité, de l’émergence de nouvelles idées et de la valeur intellectuelle

  • Pourquoi la meilleure façon de structurer ses notes est de la connecter par liens logiques (et non pas par thématiques)

  • Maîtrisez Obsidian du bout des doigts : tag, prise de note, plugin, formatage, markdown, liens, j’y explique tout !

  • La méthode des notes quotidiennes pour noter des informations importantes du quotidien rapidement sans devoir réfléchir à l'endroit où stocker l'information (discussion, appel, réunion, impressions du jour, idées, journaling, …)


Comment utiliser la vue graphique de votre second cerveau pour faire des liens et créer des contenus innovants en suivant simplement le fil de vos notes


Étape 3 : Alimentez votre second cerveau numérique et augmentez votre capital intellectuel

  • Comment importer vos anciennes notes dans Obsidian pour ne pas partir de 0

  • Les 2 critères à ne jamais bafouer pour définir vos processus de capture et ainsi ne jamais passer à côté d'un concept juteux (quel que soit le type de contenu consommé)

  • Mes 13 processus de capture de notes en fonction de l’éventualité : découvre comment je fais pour capturer un concept que j’entends à la radio dans la voiture ou une idée qui me tombe dessus dans la douche

  • La Colle de votre système de capture : maîtrisez le logiciel de capture sur le bout des doigts pour centraliser toutes vos notes

  • Comment connecter ce logiciel de capture à Obsidian pour que vos notes de contenus soient transférées vers Obsidian automatiquement

  • Reprenez en main votre consommation de contenu, sortez des plateformes de recommandation en utilisant une app au fil personnalisé

  • Maximisez le potentiel de transformation de vos contenus en choisissant entre les contenus à temps long et contenus à temps courts


Traitez votre acquisition de connaissances comme un sport de haut niveau : le sportif pro ne mange pas de junk food, traitez votre cerveau de la même manière


Étape 4 : Comment faire maturer vos notes

  • Comment choisir le bon outil de prise de note hors Obsidian en fonction du sujet d’apprentissage

  • Les 3 problèmes à la prise de notes par thèmes : pourquoi les notes par thèmes n’améliorent ni votre mémoire, ni votre capital intellectuel

  • Comment prendre des notes orientées concepts pour enfin relire les annotations de vos livres, de vos articles et tout autre contenu consommé

  • La différence entre une note littéraire, permanente, quotidienne, hebdomadaire, de contenu et de projet

  • Comment déconstruire une note brute en note littéraire : l’étape juste avant la conception de vos notes permanentes

  • La méthode des métadonnées pour organiser et connecter vos notes : ne perdez plus de temps à chercher une note

  • Comment déconstruire une note littéraire, l’ensemble des annotations et impressions d’un contenu en notes permanentes

  • L’erreur à éviter à tout prix lorsque vous faites des liens entre des notes permanentes

  • Les 3 critères d’un bon lien

  • Les 2 phases d’une carte de contenu : c’est ici que vous organisez votre pensée pour créer un contenu, un article, une vidéo, une présentation, un livre, un email

  • Comment faire émerger de nouvelles idées grâce à une habitude toute bête


Le nouveau paradigme de la création de contenu atomique : comment créer du contenu 10x plus rapidement qu'en commençant d'une feuille blanche


Étape 5 : Lancer réellement la machine et aller plus loin

  • Pourquoi la formation n'a de valeur que si vous installez une routine

  • Comment installer une routine que vous allez tenir pour alimenter votre système au quotidien et devenir un créateur prolifique d'ici 2-3 mois

  • Contrer les blocages fréquents comme le perfectionnisme, le manque de notes déjà créées, le manque de temps, la peur de faire des erreurs et la difficulté de faire des bons liens

  • Pourquoi le fouilli et les erreurs apportent de la valeur dans ce système 


Ce que la permaculture a à nous apprend sur la façon dont vous devez personnaliser votre système


Vous aurez accès à :

Vous aurez accès à :

Le curriculum Atomic Knowledge complet (6h de vidéos)

En rejoignant Atomic Knowledge vous avez accès à plus de 9h de vidéos qui vous prennent par la main pour comprendre et appliquer la méthode. Vous pourrez accéder à ces vidéos sur votre espace personnel de formation en illimité et pour toujours.


La base de notes atomiques de la formation

Commencez la création de votre second cerveau avec toutes les notes permanentes de la formation. Vous aurez toutes les bases de la gestion des connaissances, des neurosciences et de la productivité directement dans votre système. Vous pourrez également apprendre Obsidian en douceur.


La communauté “Atomic Community”  

Atomic Community c’est : 


  1. Le groupe Telegram

    Pour parler avec les autres membres des formations en continu, nous avons mis en place un groupe télégram. Il fonctionne exactement de la même manière qu'un groupe whatsapp. Pour l’instant, on est plus ou moins 600 membres, des entrepreneurs, des créateurs de contenus et autres. Les membres discutent de leur progression, d’optimisations, posent leur question et certains se sont même mis en couple suite à une rencontre sur le groupe 😛.


  2. Les Atomic Lives

    Recevez les invitations calendrier quand Eliott organise une rencontre avec tous les membres de la communauté. Nous passons environ une heure en live par mois. Vous pourrez directement me poser vos questions en live et me parler de vos projets.


  3. Le co-working

    ​Venez travailler tous les matins de 9h à 11h avec d'autres membres de la communauté Atomic Thinking. La parole n'est autorisée que de 8h45 à 9h10 et de 10h50 à 11h15. Le reste du zoom se fait en silence avec la caméra activée, c'est une super manière pour se concentrer.


  4. La base de ressources communautaires

    À chaque fois qu'une ressource intéressante est partagée dans la communauté, nous l'ajoutons à une grande base de savoir sur Notion. Bénéficiez maintenant de l’intelligence collective de la communauté.


  5. Les ateliers participatifs

    Tout le monde (vous y compris) peut organiser un atelier participatif sur le thème de son choix (par exemple sur comment gérer son énergie dans une journée). Cet atelier devra suivre une structure minimaliste et être participatif. Profitez du savoir des autres et partagez le vôtre !

Versions de la formation

Versions de la formation

Solo

597€

Seulement Atomic Knowledge

6h de formation en ligne en illimité et à vie

Tous les tutoriels sur Obsidian

La communauté avec les ateliers, les groupes et les zooms avec Eliott

Payer en 3 fois

Acheter

Acheter

Acheter

Pack Atomic

997€

Atomic Timing + Knowledge

La formation Atomic Knowledge complète

La formation Atomic Timing complète

La communauté avec les ateliers, les groupes et les zooms avec Eliott

Payer en 3 fois

Acheter

Acheter

Acheter

Combien de temps avez-vous perdu à...

  • … prendre des notes que vous n’avez jamais retrouvées

  • … consommer des contenus que vous avez oubliés au bout d’une heure

  • … chercher un fichier pendant des heures (et ne jamais le retrouver)

  • … rester bloqué devant votre éditeur de texte, incapable d’écrire le moindre mot

  • … créer tant bien que mal un contenu pour vous rendre compte que le résultat est moyen.

Vous avez sans doute déjà perdu des jours, voire des semaines...
N'est-ce pas déjà bien suffisant ? 
 
Prendre des notes, ça prend du temps, mais ne pas en prendre, c'est perdre son temps.

Combien de temps avez-vous perdu à...

  • … prendre des notes que vous n’avez jamais retrouvées

  • … consommer des contenus que vous avez oubliés au bout d’une heure

  • … chercher un fichier pendant des heures (et ne jamais le retrouver)

  • … rester bloqué devant votre éditeur de texte, incapable d’écrire le moindre mot

  • … créer tant bien que mal un contenu pour vous rendre compte que le résultat est moyen.

Vous avez sans doute déjà perdu des jours, voire des semaines...
N'est-ce pas déjà bien suffisant ? 
 
Prendre des notes, ça prend du temps, mais ne pas en prendre, c'est perdre son temps.

Combien de temps avez-vous perdu à...

  • … prendre des notes que vous n’avez jamais retrouvées

  • … consommer des contenus que vous avez oubliés au bout d’une heure

  • … chercher un fichier pendant des heures (et ne jamais le retrouver)

  • … rester bloqué devant votre éditeur de texte, incapable d’écrire le moindre mot

  • … créer tant bien que mal un contenu pour vous rendre compte que le résultat est moyen.

Vous avez sans doute déjà perdu des jours, voire des semaines...
N'est-ce pas déjà bien suffisant ? 
 
Prendre des notes, ça prend du temps, mais ne pas en prendre, c'est perdre son temps.

Copyright © 2024 Atomic Thinking.

All rights reserved.